Israël – Palestine : Halte au feu – négociation – droit international pour mettre fin à l’engrenage de la violence, une seule solution, la fin de la colonisation.

lundi 9 octobre 2023
par  mrap40
popularité : 19%

Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples
43, boulevard de Magenta – 75010 PARIS – Tél. 01.53.38.99.99 – Fax.- 01.40.40.90.98 –
e.mail : direction@mrap.fr

L’offensive menée depuis la Bande de Gaza par le Hamas, d’une ampleur sans précédent, a déplacé le conflit qui dure depuis des années sur le territoire israélien : des sites militaires israéliens ont été investis, des milliers de roquettes ont été tirées dans une attaque massive mettant en échec la défense anti-missiles israélienne. Le MRAP déplore que des civils aient été tués dans cette opération tout en rappelant que quelques centaines de milliers de civils israéliens sont autorisés à porter des armes. Il dénonce la prise d’otages de femmes et d’enfants et demandent leur libération. La situation créée montre que la politique du gouvernement israélien ne permet pas d’assurer la sécurité due à la population israélienne.
Il y a déjà eu trop de morts de part et d’autre. Le MRAP appelle au cessez-le-feu et à l’ouverture de négociations généralisées sous l’égide des Nations Unies.
Le MRAP déplore également la condamnation à 2 vitesses des États occidentaux : les agressions et exactions de l’armée israélienne et des colons contre les habitants de Cisjordanie ont causé la mort de 237 Palestiniens dont 50 mineurs depuis le début de l’année, dans un silence assourdissant de la communauté internationale. Depuis le 13 septembre, des manifestations pacifiques dans la Bande de Gaza ont fait au moins 6 morts et 50 blessés dont deux journalistes palestiniens.
De part et d’autre des familles sont endeuillées et d’autres le seront par la suite. C’est douloureux et triste.
La réponse d’Israël est le bombardement de la bande de Gaza qui subit un blocus depuis 17 ans, punition collective interdite par le droit international. Ces bombardements auraient déjà fait 60 morts et plus de 1000 blessés. Rappelons que la densité de population dans la bande de Gaza est la plus élevée du monde avec 4000 habitants au km². Le peuple palestinien aussi a droit à la sécurité.
La seule solution pour mettre fin à la violence est la fin du déni des droits des Palestiniens, le respect du droit international, l’application des résolutions de l’ONU, l’arrêt de la colonisation, le démantèlement du mur et des colonies.
Cela passe aussi par la reconnaissance par le gouvernement français de l’État de Palestine.
La communauté internationale, dont la France, en laissant les mains libres au gouvernement d’extrême droite de Benjamin Netanyahou, porte une lourde responsabilité dans la situation tragique d’aujourd’hui. Il faut mettre en place des sanctions pour imposer à l’État d’Israël le respect du droit international : embargo sur tout le commerce avec les colonies, embargo sur la coopération sécuritaire et militaire, des sanctions sur les entreprises qui participent à la colonisation.
Le MRAP appelle les Nations Unies à envoyer le plus rapidement possible une force de protection des populations civiles.
Face à cette situation dramatique, le MRAP restera vigilant, comme il l’a toujours été, face aux manifestations d’antisémitisme comme face à ceux qui exhibent à profusion l’équation antisionisme = antisémitisme.
Paris le 8 octobre 2023